Comment bien entretenir sa combinaison

 

Une combinaison en néoprène est un nid à microbes ! La chaleur, l’humidité d’une combinaison mêlée à notre transpiration, nos sécrétions corporelles  offrent un véritable bouillon de culture aux germes se manifestant souvent par une odeur nauséabonde (d’autant plus fétide que l’on tarde à rincer sa combinaison à l’eau douce ou qu’on l’oublie dans un sac…).

Si certains se posent la question de savoir comment enlever les mauvaises odeurs et assainir sa combinaison de canyoning, de plongée…

Guara vous donne quelques conseils.

Les règles d’or d’entretien:

 

 

Rappelons qu’une combinaison de canyoning, de plongée, surf en néoprène ne se met pas en machine à laver à haute température ni en sèche-linge et ne se repasse surtout pas!

Un nettoyage quotidien

 

 

Pour préserver et entretenir le néoprène, une combinaison se lave idéalement à la main dans une baignoire ou une grande bassine.

Un simple nettoyage à l’eau douce froide ou tiède (pas chaude) recto verso après chaque sortie pour enlever les impuretés, le sable et limiter les mauvaises odeurs.

 

Un nettoyage approfondi

 

En fin de saison, dès que vous en ressentez l’envie, ou si votre combinaison commence à sentir mauvaise.

Il existe sur le marché des produits écologiques et biodégradables pour détruire les bactéries, les mauvaises odeurs et ne pas avoir d’infection cutanée.

Guara a sélectionné pour vous deux produits bactéricides fongicides agréables et très efficaces. Bacterless et wetsuitcare sont très facile d’emploi et sans rinçage (utilisés par de nombreux guides professionnels).

 

Le séchage

 

Le séchage au soleil est à éviter. En effet, la combinaison va sécher plus vite mais le néoprène va avoir tendance à « cuire », la combinaison à se décolorer et à se rigidifier.

Le séchage sur cintre a tendance à déformer et distendre le néoprène au niveau des épaules due au poids de la combinaison gorgée d’eau.

Le meilleur emplacement  que l’on puisse avoir pour faire sécher sa combinaison est un endroit à l’ombre et ventilé.

 

 

Le stockage

 

 

 

Pour éviter les plis et fragiliser le néoprène, un stockage sur cintre à épaules larges entre chaque sortie ou à la fin de la saison dans un lieu sombre est l’idéal.