Les oubliés de Grenoble partie 1 par Seb

#Evasions

Quoi de mieux que de  descendre en canyon autour de chez soi et y découvrir quelques canyons nouveaux… Depuis quelques années, à l’automne on prend plaisir à parcourir des canyons peu fréquentés et surtout à la maison !

Un petit tour dans le massif de Belledonne nous a réservé bien des surprises :-).

Le canyon du Veyton, avec son approche légendaire de 2h30 pour seulement 1h30 de descente, sur une piste forestière qu’on a remplacé par une approche en VAE, enfin un sur deux 😉 Une belle descente sauvage au départ de l’étang de Périoule. Une eau cristalline et quelques passages ludiques jalonnent ce parcours.

Le canyon du Boulon vaut le détour juste pour le cirque dans lequel il se situe, c’est un lieu de glaciéristes en hiver ! Étant donné son altitude, il n’y a aucun troncs d’arbres à l’intérieur ce qui est extrêmement rare pour un canyon en Belledonne. On y trouve un bel enchaînement de cascades arrosées qui raviront les collectionneurs 🙂 ! Moi je voulais l’appelé le « Boulon à Jo » pour une dédicace à Joskin pour sa première ouverture mais nico en a décidé autrement ;-).

 

On continue ensuite avec le Canyon de Vorz situé à côté de Villard-Bonnot. Sur le papier, on s’attendait à un mikado géant de troncs d’arbres, et bien c’est chose faite 🙂 ! En revanche, on y retrouve de belles étroitures de moins d’1m de large et une roche noire très atypique.

 

On prend cette fois ci la direction d’Oz-Vaujany pour y retrouver quelques canyons un peu plus connus mais encore très sauvages!

 

Le 1er sur la route est le canyon de la Vaudaine avec son approche de 700m de D+ et ses lacets interminables. Il faut attendre la fin août pour être sûr que l’énorme névé à la fin du parcours est complètement disparu. La descente est une succession ininterrompue de rappels dont sa grande cascade de 90m. On profitera d’une vue imprenable sur le sommet du grand Galbert.

 

On continue juste un peu plus loin pour arriver sur le canyon du Bâton. C’est un canyon un peu plus parcouru que les précédents. Sa cascade de 130m nous ont laissé sans voix et son relais intermédiaire dans l’actif également, douche garantie. Je me souviens encore de la corde coincée au milieu de la cascade :-), tu te souviens Zach !

 

Un des plus loin de la Vallée se trouve après la commune d’Allemont. Le ruisseau d’Articol reste peu parcouru du fait de son encombrement de troncs et de sa roche extrêmement glissante. Son encaissement final reste quand même un passage très esthétique et la vue sur le sommet de l’Alpette très agréable.

 

Vous l’aurez compris, ces canyons ne sont pas les plus beaux autour de Grenoble et encore moins les plus ludiques… Il faut aimer marcher, faire du vélo, glisser et encore glisser, peut être même prendre quelques cailloux même si je ne le vous souhaite pas, sans oublier jouer aux mikados avec des troncs d’arbres et faire un peu de BTP 😉

 

 

 

Merci les copains pour votre bonne humeur, c’est quand vous voulez qu’on y retourne !