Le canyoning hivernal selon Seb

#Evasions

Canyoning rime en général avec cascades rafraîchissantes, chaleur, journées ludiques et saison estivale, mais ce serait oublier le canyon hivernal !

Depuis maintenant de nombreuses années, les amoureux du canyon profitent des saisons oubliées pour parcourir de nouveaux canyons, en neige, en glace, en tout cas avec de l’eau bien fraîche, parfois bien agitée, ou pour redécouvrir dans une ambiance plus feutrée les canyons parcourus habituellement en été.

Cette pratique trouverait sa source au Québec, et s’est rependue en France depuis déjà plus d’une dizaine d’années. Certains professionels des alpes ou des Pyrénées proposent même des sorties «  ice canyon » pour découvrir ce milieu encore plus particulier.

 

Mais alors pourquoi du canyon en hiver ?

 

Certains canyons, issus de la fonte annuelle des glaciers sont impraticables en été. Il faut attendre le regel glacière automnal pour que leur débit baisse et qu’ils deviennent compatibles avec une descente dans l’eau. De part chez nous, l’Oisans devient un formidable terrain de jeu, en général à partir de novembre, décembre. Ces canyons alimentés par les glaciers voient alors leur débit baisser et c’est l’heure d’aller les découvrir. Fraîcheur garantie !

 

Un autre genre de canyon hivernal consiste à aller redécouvrir des canyons parcourus en été. Cette fois ce n’est pas la chasse au débit correct mais la chasse aux sculptures de glace qui transforment le canyon, la découverte d’un monde féerique entre neige et glaçons.

Que ce soit dans des canyons glacières ou glacés, la descente de canyon en hiver, « ice canyoning » reste une pratique engagée.

Les températures froides, la présence de neige, glace, eau froide, mouvements d’eau importants exposent à de nombreux risques.

Une pratique confirmée du canyon et du matériel spécifique sont donc nécessaires : combi étanche (ou veste de surprotection au minimum), parfois piolet, crampons. Connaissance des risques d’avalanche, approche en terrain crevassé en font une véritable activité montagnarde.

Le canyon hivernal est finalement un sport à part entière, associant alpinisme et canyon, il permet l’exploration d’un univers majestueux… et d’apprécier de partager un bon grog à la nuit tombée, en débriefant de sa course. 

Alors, canyon avec ou sans glaçons ? 🙂

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.