Le canyoning de dé-confinement raconté par Seb!

Sébastien Dumas


Après deux mois de dé-confinement, on avait qu’une hâte: c’était de remettre du néoprène !

 

La recette d’une bonne sortie canyon, c’est des copains dont un guide local en Maurienne qui nous héberge avec plaisir (merci aussi à mimi), une combinaison de chez Guara-Outdoor pour sa souplesse, une carte IGN, de la quincaillerie et surtout un bon perforateur couplé à un bon biceps !

 

L’idée de ce dé-confinement c’est d’aller découvrir quelques nouvelles descentes de canyon dans la Maurienne. On sait très bien que ce ne sera pas des descentes majeures mais on cherche avant tout à prendre l’air !

 

Tout commence par le canyon du déconfettetaz et son voile de la Maurienne. Une petite approche de 30min et nous arrivons dans un bel encaissement où s’enchaînent quelques cascades bien arrosées avant la cascade de 110m ! Après s’être fait pas mal brasser par l’eau, nous écourtons la descente et nous prenons l’échappatoire. La partie aval restera à découvrir plus tard.

 

 

Le canyon des Echarondes instable portent bien son nom 🙂 . Malgré une belle marche d’approche, la descente n’est autre qu’une pile de cailloux instables et coupants qui nous aura valu une corde « tonchée »! Les quelques cascades qui jalonnent le parcours sont peu esthétiques.

 

 

Le canyon des Moulins fut une très belle surprise ! Les deux tiers du parcours se composent d’un enchainement quasi ininterrompu de cascades sur 350m de dénivelé négatif. Quelques beaux rappels équipés au plus proche de l’eau nous font prendre de belles douches 🙂 . Une ambiance forestière dans un cadre très sauvage. La fin est de toute beauté avec une belle cascade de 70m coupée eu deux ! Apparemment cette descente fut découverte par des locaux mais aucun vestige d’équipements n’a été vu au cours de la descente !

 

 

 

Une semaine après nous revoilà en Maurienne avec cette fois ci une descente de canyon déjà équipé, le MERDEREL ! La partie haute étant moins parcourue, nous partons avec notre fidèle ami M BOSCH 🙂 . Après les 450m de dénivelé de marche d’approche, on arrive enfin au départ. La vue est splendide et le canyon est très esthétique. L’étroiture du départ et le bon débit d’eau nous mettent directement dans l’ambiance avant d’affronter sa grande cascade « en pseudo plan incliné » de 150m, sensation et bain garanti! On enchaine ensuite les rappels et la partie de marche jusqu’à arriver au départ de la partie aval. Retour dans l’étroitue pendant 1h30 sans quitter la corde et M BOSH 🙂 . On arrive ensuite à la cascade final de 45m, une belle descente dans l’actif nous remettra nos vertèbres en place 😉 !

Pour conclure ce passage en Maurienne, nous avions décidé d’aller voir dans le canyon Dréron ! Sur la carte, pas mal de dénivelé négatif pour peu de marche, ça promettait peut être quelque chose de sympa 🙂 . Au final, un torrent de montagne en sous bois sans intérêt avec des de-escalades hasardeuses et des chutes de pierres sans cesse qui nous aura valus encore un coupé de corde 🙂 .

 

Un grand merci à Jonathan le guide local de l’étape, Christophe l’ancien de la bande et les deux Sylvains !

 

A refaire sans hésiter 🙂 !!!

 Écrit le 20/06/2020, Sébastien Dumas